Un pense-bête

Créer des Time lapse

Un timelapse est une série de photos transformée en vidéo.

Exemple de réalisation (c'est ma première) :

ou bien avec un mouvement circualire :

Matériel :

Vous avez besoin d'un appareil photo. Pas besoin d'une bête de course les images sont destinées à être vues sur un ordinateur  ou une TV. Le 1090x1024 suffira largement.

Vous avez beson d'un pied (tripod) lourd.  La séance peut durer longtemps : un coup de vent pourrait ruiner votre travail.

Ensuite il va vous falloir réaliser une série trés importante de photos.

Combien de photos ? Le principe est simple : pour une bonne fluidité vous devez compter sur 24 images par seconde fps chez les GB) lors de la génération du film. Donc 250 photos  / 24 vous donne une vidéo de 10 secondes. C'est court. Pour 30 secondes à 24 images par seconde c'est 720 photos qu'il vous faut. Imaginez à 30 images / seconde. La vidéo de Nantes çi dessus est à 2 images par secondes. Avec 944 en 30 fps on arrrive à 31 secondes (944 / 30 = 31).

Deuxième paramètre : la vitesse de déplacement de ce que vous filmer. La foule ou un coucher de soleil ne se dépalce pas à la meme vitesse. Si ce que vous filmez se déplace vite il va falloir diminuer le laps de temps entre deux photos. Le mieux est de conna^itre la durée totale de ce que l'on photographie.  Un coucher de soleil c'est 15 minutes à tout casser. On peut et on doit se permettre un rythme rapide de prises de vue. Pour la construction de l'Empire State Bulduing on va pouvoir se contenter d'un rythme nettement plus lent.

Matéiel indispensable enfin pour faire 720 photos en une heure sans appuyer sur 720 fois sur le déclencheur : un intervalomètre.

Un petit appareil qui se chargera de déclencher la prise de la photo.

Soit votre appareil en est pourvu soit vous devrez acquérir un intervalomètre externe. C'est peu couteux.

Vous trouverez une documentation plus complète ici.

Dernier détail pensez à inserrer une batterie chargée dans votre appareil photo.

Réalisation :

Faites votre série de photos. Le réglage important est une ouverture constante. Il faut empecher l'appareil de modifier ce réglages sinon vous risquez d'avoir des images qui clignotent (flickering en GB). L'idéal est le mode "Manuel". Ainsi rien ne bouge : ni la vitesse, ni l'ouverture, ni les ISO. Si vous optez pour le mode priorité ouverture vous prenez le risque de variation de luminosité. D'où l'intéret aussi de réaliser la série à un moment où la lumière ne variera pas trop. Les ciels nurageux sont de ce coté un bon choix d'autant qu'ils aménent du mouvement dans le ciel. Ce qui ne nuit pas au résultat final.

Création du film :

Ensuite avec vos x photos copiées sur votre ordinateur vous allez pouvoir utiliser plusieurs techniques pour générer le film final :

  •  la ligne de commande ou plus précisémment les programmes de conversion en mode texte
  •  Openshot
  • Kdenlive.

 

1. Première méthose : la ligne de commande.

La taille des images :

Vos images vont s'afficher sur votre TV ou votre PC. La taille doit donc etre de

Pour modifier la taille des images utilisez la commande suivante :

$ mogrify -path 'mes_images' -resize 1920x1080! *.JPG

Si vosu souhaitez conserver l'aspect ration supprimez la point d'exclamaion.

Pour connaître la taille d'une image vous pouvez utiliser chez IM la commande idenitfy :

$ identify DSCF2389.JPG

Renommer ensuite vos images dans une série numérique qui se suit. J'ai utilisé Krename pour avoir des images renumérotées dans une série débutant à 1. Voici les paramètres à saisir dans Krename :

Vous pouvez aussi renommer les images en ligne de commande :

$ mkdir renomme
$ counter=1
l$ s -1tr *.jpg | while read filename; do cp $filename renomme/DSC_$(printf %04d $counter).jpg; ((counter++)); done
$ cd renomme

 

On crée le dossier de destination des images.

On initalise un compteur à 1.

On liste les images présentes dans le dossier. Chaque image trouvée est renommée lui donnant le nom "DSC_" suivi du compteur du 4 caractères et de l'extension du fichier.

On se place dans le dossier des images ainsi renommées.

La génération de la vidéo :

Nous allons utiliser le programme ffmpeg. Ffmpeg est un convertisseur vidéo qui peut donc aussi transformer des images en films.

Pour installer aconv saisissez la commande suivante :

$ apt-get install –yes ffmpeg

Ensuite vous pouvez lancer la commande suivante :

$ ffmpeg -r 15 -i DSC_%04d.JPG -s 1280x720 -vcodec libx264 sortie.mp4

Les options sont peu nombreuses. "i" correspond à la séquence d'image à traiter.

C'est pour cela que je les ai renumérotées avant pour ne pas avoir de soucis.

Ffmeg attend donc des images sous la forme "img-0001.jpg", "img-0002.jpg", etc...L'option "-r" est primordiale : c'est elle qui vous permet d'indiquer le nombre d'images par seconde.

Normalement c'est du 25 images par seconde mais vous pouvez décider d'augmenter la qualité de la vidéo finale.

Laissez tourner, cela peut être long en fonction de votre machine.

Si vos images ne commencent pas à 1 vous devez indiquer le numéro du premier fichier via le paramètre :

$ -start_number 5625

 

 
2. Seconde méthose : Openhot

Le menu qui nous intéresse est "Fichier" -> "Importer une séquence d'images".

Mais le plus simple est de déposer à partir de votre explorateur de fichiers un des fichiers de la séquence sur la liste des fichiers du projet (Là où est écrit "Pour commencer,choisissez un fichier audio ou vidéo"). Openshot vous demande alors si vous souhaitez :

Répondez "Oui" et Openshot vous présente l'écran d'importation d'une séquence d'image en ayant pré remplis les rubriques :

Validez. Dans Openshot vous avez désormais la séquence disponible :

Tirez / déposez la séqauence sur un piste :

Choisissez maintenant le menu "Fichier" -> "Exporter la vidéo".

Indiquer le nom du projet, le répertoire de sortie du fichier et le type de destination :

Validez en cliquant sur "Exporter le vidéo". Et laissez faire.

Ainsi vous aurez un fichier Nantes.avi généré. Ce n'est pas Openshot qui transforme vos images. Openshot s'appuie pour cela sur Melt. Vous pouvez d'ailleurs lire le résultat avec la commande :

$ melt Nantes.avi

 
3. Première méthose : Kdenlive

Deflickering :

Il est possible que le rendu montre un effet de variation de la luminosité avec des images plus claires que d'autres. Le soleil ne nous aide pas toujours. Il est possible d'atténuer cet effet. Deux solution existent.

La première se matérialise sous la forme d'un script en python. La documentation est disponible ici : https://ubuntuforums.org/showthread.php?t=2022316.

Téléchargez le script à cette adresse : https://github.com/cyberang3l/timelapse-deflicker/blob/master/timelapse-...

Installez les dépendances via :

$ sudo apt-get install libfile-type-perl libterm-progressbar-perl perlmagick libimage-exiftool-perl

Copiez le dans le dossier dans le dossier "/usr/loca/bin" qui est dans votre PATH. Rendez le exécutable (chmod +x).

Rendez vous dans le dossier où sont vos images. Le programme ne modifiera pas vos images. Il créera un dossier contenant les images modifiées.

Lancez le script via la commande :

$ ./timelapse-deflicker.pl

 

Seconde méthose non testée pour l'instant consisté à utliser le logiciel "Da Vinci Resolve" et son extension téléchargeable ici : https://revisionfx.com/products/deflicker/resolve/.

 

Fait le 17/03/2015